Ateliers d’écriture autour de Major Tom

 

Autour de This is Major Tom to Ground Control Rurart a proposé des ateliers d’écriture et de poésie graphique imaginés avec la complicité de Véronique Béland. Ces ateliers s’inspirent à la fois de la pratique d’écriture de l’artiste mais aussi du principe de génération de textes automatique mis en œuvre dans Major Tom.

 

Ateliers Major Tom Rurart2015Atelier d’écriture animé par Véronique Béland, centre de loisirs Croq’Soleil.

 

Major Tom collecte les données enregistrées par les radiotélescopes de l’Observatoire de Paris et utilise ces informations pour générer en temps réel un texte aléatoire. Le texte produit est imprimé en continu sur une imprimante matricielle et récité par une voix de synthèse dite « la Voix de l’Univers ». Des kilomètres de textes imprimés l’artiste a retenu un peu plus de onze mille citations rassemblées dans un document d’une centaine de page qu’elle appelle la Bible et qui sert de support à la réalisation de nouvelles œuvres.

 

L’art, c’est la conscience de la liberté.

 

L’atelier d’écriture consiste à jouer au générateur de texte automatique. En guise de préparation, des phrases, produites par Major Tom, ont été sélectionnées puis décomposées jusqu’à former un corpus de mots (adjectifs, verbes, liaisons, etc.) qui sera imprimé puis découpé mot-à-mot. L’atelier d’écriture consiste à piocher des poignées de mots qui serviront à composer des phrases.

 

Ateliers Major Tom Rurart2015

 

Extrêmement adaptable en terme de durée et de complexité, l’atelier à pu être conduit aussi bien auprès d’élèves d’écoles élémentaires, de collégiens, de jeunes en centre de loisirs ou de lycéens de la filière pro à l’option artistique).

Ainsi l’atelier a été décliné en plusieurs niveaux selon le temps disponible, le niveau, les demandes :

  • l’écriture de plusieurs phrases ;
  • la composition d’un poème réalisé à partir de l’ensemble des phrases écrites par la classe ;
  • un travail de composition graphique du poème, dans l’esprit de Mallarmé ou d’Apollinaire ;
  • un travail d’animation en stop motion du poème typographique.

 

Ateliers Major Tom Rurart2015

 

Morceaux choisis des ateliers

Il paraît que Galilée aime le sens de l’amour, en particulier interpréter l’âme des humains, pour cela il joue avec l’étude des équations.

L’impact des anges amoureux projette toujours un milliard d’autres choses.

L’ampleur des planètes est le néant du corps.

Pourquoi depuis la naissance de l’Univers le monde paraît dépourvu de lumière ?

Le néant semble avoir raccourci la distance entre le rêve et le réel.

Le désir est le fruit du hasard.

Internet est comme un moteur de la puberté.

L’art, c’est la conscience de la liberté.

Deux rêves peuvent dépasser la magie.

Galilée est sensible, généralement.

La locomotive de la mort est une réalité participant du champ magnétique.

Depuis le temps, les savants racontent la vie de la galaxie.

L’idée du mouvement de guerre est laide.

L’impact des degrés, c’est l’extinction des anges.

La fin de l’atmosphère demeure dans le Big bang.

La science se regroupe aux sons de l’âme réfléchie.

Selon la brume, dans le temps cosmique l’amateur ne peut pas désigner le monde vivant.

Pluton est vide comme un beignet.

Un temps d’Univers a aperçu la musique de l’Homme.

Le vocabulaire parsemé de rêves aime l’éternité.

Le cœur universel se trouve en orbite jusqu’à la frontière de l’amour.

Le caractère humain a certainement transformé les mammouths.

La force d’un garçon est toujours un mystère.

Ateliers Major Tom

Atelier d’écriture et de poésie graphique, CE1 de l’école de Rouillé.

 

Pour aller plus loin

Alison Knowles est une artiste et poète membre de Fluxus, un mouvement artistique qui questionne le statut d’œuvre d’art, le rôle de l’artiste et la place de l’art dans la société. A house of Dust (1968) est l’un des premiers poèmes informatiques. Chaque quatrain commence par « a house of », suivi d’une séquence aléatoire incluant un matériau, un site ou une situation, une source de lumière et une catégorie d’habitants.

« A house of broken dishes, in dense woods, using electricity, inhabited pby vegetarians » (Une maison de vaisselle cassée, dans une forêt dense, utilisant l’électricité, habitée par des végétariens).

 

Un coup de dés jamais n’abolira le hasard (1897) est l’un des premiers poèmes typographiques de la littérature française et une œuvre de Stéphane Mallarmé qui marqua un certain renouveau de la poésie. Désireux de faire approcher le lecteur au plus près du processus de création poétique, Mallarmé utilise la typographie pour donner une dimension nouvelle à son texte. Ce faisant, il a ouvert aux artistes et aux designers graphiques, l’espace de la page.

 

Infos pratiques

Les ateliers sont disponibles jusqu’à la fin de l’exposition This is Major Tom to Ground Control le 18 décembre.
Gratuit.
Effectif : jusqu’à 30 inscrits
À partir de 8 ans.
Réservation obligatoire.