rurart.org [établissement public d'action culturelle]  
 

Serigne M'baye Camara : présentation

Petits personnages, grandes œuvres. Petit homme, petite femme, figure mi-humaine mi-gris-gris, totems aux amulettes stylisées, tels sont les "personnages de Serigne" voguant entre notre être et notre esprit. Les oeuvres de Serigne Mbaye Camara sont la projection des croyances et des actes de vie dans son pays natal, le Sénégal. Serigne Mbaye Camara travaille le bois, le fer et le tissu.

"Né en 1948, il vit et travaille à Dakar.

L'œuvre de Serigne M'Baye Camara peut se lire au travers de l'évolution du petit personnage que l'artiste a créé.

Un petit personnage - très géométrique -, une sorte d'emblème, qui au fil de l'évolution de l'œuvre se transforme.

D'abord, il fut peinture et papier découpé. Puis, quittant sa toile, il se forgera une attitude dans le métal, découpé, élimé, rouillé. Une attitude forte qui lui donnera non un nom, mais un sexe. Derrière la pulsion forte de la matière, il y a l'énorme attente non satisfaite, une rage frustrante. La communication ne s'établit pas forcément dans le désir.

oeuvre de Serigne M'baye Camara

voir ses oeuvres
exposées pendant "Terre d'empreintes, Sénégal"

voir son oeuvre
exposée pendant
"Messagers de la Terre"

voir ses résidences dans
les lycées agricoles

Ensuite le héros devient buissonnier. Il prend ses quartiers dans les forêts de Casamance, dans les joncs du sahel. Toujours géométrique, fait de bois récupérés, parfois portant encore les traces des usages précédents, et de quelque morceaux de fer à béton, il s'anime, crée attitude et vie.Petit homme, petite femme ou encore enfant de petit homme et de petite femme, les personnages de Camara racontent maintenant d'autres rencontres : celles des humains qui se cherchent et se retrouvent, elles de familles en mouvement. Ils marchent à plusieurs scrutant l'horizon, les lumières du petit matin. Ils foulent les sables ocres et jaunes en groupes compacts. Ils ont mis en route leur devenir. Ils fouillent les mémoires, serrés les uns aux autres. Une figure s'incline. Une autre confie à son voisin quelque terrible secret. Chaque personnage à son désir existentiel, sa quête, sa recherche en, l'autre. La foule humaine, trop humaine nous donne aussi l'envie de marcher… ou d'attendre. Les figures de Camara lancent des appels à la vie ; elles en sont les premières traces.

Aujourd'hui à côté de ses petits personnages, l'artiste dresse des installations-ramifications. les branches juste coupées ont rejoint le vieux bois récupéré. Les fagots de joncs se mêlent aux fers rouillés. Des grandes figures émergent alors, hiératiques, fragiles d'apparence, mais fortes de tant de révélations. A hauteur d'homme, fines, elles s'avancent créant d'autres espaces, d'autres compréhensions.

"Mon travail, dit l'artiste, cherche à exprimer des idées, des sentiments et des croyances et non à viser un but uniquement plastique. Il se caractérise par une réduction des formes à l'essentiel et une stylisation des personnages "gris-gris" qui constituent le noyau de l'expression.""

Daniel Sotiaux.

haut de page

 




 

retour découvrir des artistes /Serigne M'baye Camara : prÃf©sentation - biographie